Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une réunion au profit des commerçants et artisans de Vaujours

2 Juillet 2015, 15:59pm

Publié par Dominique Bailly

Une réunion au profit des commerçants et artisans de Vaujours

Le mardi 30 juin au soir, j’ai présidé à la Maison du Temps Libre une réunion destinée aux commerçants et artisans de Vaujours, réunion bien évidemment organisée à l’initiative de la ville et de ses élus.

Il est important que l’artisanat et le commerce de proximité soit soutenus par la commune, ne serait-ce qu’au regard des grands services qu’ils rendent aux Valjoviens. Il s’agit en effet pour la plupart de commerces du quotidien : boulangeries, pharmacie, alimentation générale, restauration, …

Notre conseiller municipal délégué au commerce, à l’artisanat, à l’emploi et à la formation a animé cette soirée, après l’avoir préparée avec les services municipaux.

Ainsi, un représentant de la Chambre des métiers a présenté une charte qualité, ainsi que les nouvelles normes d’accessibilité (pour les personnes à mobilité réduite). Il a été question de communication publicitaire avec l’intervention de la société Oplan. Ont également été détaillés, entre autres sujets, les projets d’animation commerciale à mettre en place à Vaujours, dans les mois à venir.

Cette réunion se voulait constructive et conviviale et cet objectif a été pleinement atteint.

Nous avons souhaité que ce rendez-vous ne soit plus seulement annuel. Il aura donc lieu tous les 6 mois, parce qu’il est primordial de soutenir au mieux le tissu économique local, à commencer par les artisans et les commerçants.

Voir les commentaires

Le Service public de l’eau potable à Vaujours

25 Juin 2015, 17:47pm

Publié par Dominique Bailly

Le Service public de l’eau potable à Vaujours

En complément de mon mandat de Maire, je suis également Vice-président du SEDIF ou Syndicat des Eaux d’Ile-de-France. Ce syndicat assure l’alimentation en eau potable de 149 communes – dont Vaujours – réparties sur 7 départements d’Ile-de-France, excepté Paris, soit plus de 4 millions d’usagers.

Avec près de 750 000 m3 distribués chaque jour, c’est le plus grand service public d’eau en France et l’un des tout premiers en Europe. En investissant chaque année environ 130 millions d’euros dans ses installations contrôlées en permanence, il garantit une eau sûre et de qualité parfaite.

Pour ma part, être Vice-président du SEDIF me permet d’être le relais des besoins des Valjoviens et le garant de leurs intérêts, dans le cadre du service public de l’eau potable. Ainsi, par exemple, j’ai la possibilité de m’impliquer dans les orientations prises par le SEDIF concernant sa gestion comptable, la satisfaction des usagers, la protection de l’environnement…

Les résultats sont d’ailleurs à la hauteur des efforts déployés par le SEDIF, tel qu’en atteste l’Observatoire de la Qualité du Service public de l’Eau, réalisé pour l’année 2014 par l’institut IPSOS.

Ainsi, la consommation d'eau du robinet à usage de boisson reste élevée puisque, depuis dix ans, deux tiers environ des Franciliens déclarent en boire plusieurs fois par semaine. Si l'eau du robinet a parfois mauvaise réputation, pour son goût, son odeur ou ses qualités sanitaires, il est intéressant de constater que plus l'eau du SEDIF est consommée et plus on lui reconnnaît des qualités qui vont à l'encontre de ces a priori.

Je vous invite donc à consulter ci-après le bilan 2014 de l’Observatoire de la Qualité du Service public de l’Eau.

Voir les commentaires

Métropole du Grand Paris : allons-y, progressivement !

22 Juin 2015, 09:17am

Publié par Dominique Bailly

Métropole du Grand Paris : allons-y, progressivement !

Ci-dessous l’interview de Philippe Laurent, Maire de Sceaux et Vice-président du Syndicat Paris Métropole, parue dans le "Journal du Grand Paris" le 18 juin 2015, interview dans laquelle il plaide pour le non report de la date de création de la Métropole du Grand Paris, pour continuer à donner un peu d'espoir et de perspectives aux acteurs du territoire métropolitain, et faire en sorte que la démarche reste bien sous le contrôle de l'ensemble des maires.

Etes-vous favorable à un report de la création de la Métropole du Grand Paris (MGP) ?

Au point où nous en sommes, je ne suis pas favorable à un report de la date de création de la Métropole. Compte tenu du calendrier électoral, un report au 1er janvier 2017, année d’élection présidentielle, signifie un enterrement de l’idée métropolitaine sur le plan institutionnel. Or, dans notre pays, ce qui n’est pas institutionnel ne compte pas : les coopérations souples, la contractualisation, la coopération, nous ne savons pas bien faire. La conquête du pouvoir et l’approche partisane dominent trop souvent. Personnellement, je le regrette, mais c’est ainsi.

Certains avancent l’idée de la « métropole-région » pour justifier le report et profiter de 2016, après les élections régionales, pour mettre au point ce concept. Il est amusant de constater qu’une partie d’entre eux refusaient vigoureusement cette approche il y a deux ans, au point d’imaginer une construction métropolitaine centralisatrice, heureusement assouplie depuis sous la pression des maires. Cette vision de la métropole-région n’est pas satisfaisante : je suis convaincu que l’efficacité de la métropole à venir ne peut reposer que sur l’engagement des maires. La Métropole du Grand Paris, ce doit être d’abord et avant tout l’affaire des maires, de tous les maires.

Il est une autre raison, à mes yeux majeure, de maintenir la date du 1er janvier 2016. Qu’on le veuille ou non, l’idée métropolitaine, même dans sa mise en forme qui reste très imparfaite en matière de compétences et de périmètre notamment, est devenue un nouvel horizon pour de nombreux acteurs économiques et associatifs, et notamment les investisseurs. Cette idée représente l’espoir d’une approche plus volontaire, plus solidaire aussi du développement du territoire : voyez par exemple le nombre de grandes entreprises qui ont créé une mission « Grand Paris » ! Repousser, ce serait générer une immense déception chez nombre de ces acteurs, casser un élan, et peut-être déconsidérer encore un peu plus les élus locaux. Nous ne pouvons pas nous le permettre.

Allons-y donc, de façon progressive. C’est parfaitement possible.

Ce report ne s'impose-t-il eu égard au temps qu'il faut pour élaborer et mettre en musique les maquettes budgétaires ?

Non, à partir du moment où l’on applique de façon rigoureuse le principe de « neutralité budgétaire » au 1er janvier 2016, pour chacune des entités publiques du territoire métropolitain, des conséquences de la création de la MGP. J’en ai fait voter le principe à l’unanimité lors de la dernière réunion du comité syndical de Paris Métropole. Car l’application de ce principe permet de continuer à avoir les moyens de faire fonctionner, à partir du 1er janvier, tous les services publics du quotidien que gèrent les communes et les intercommunalités actuelles, ainsi que de continuer à investir. Le gouvernement a compris cette condition, je souhaite vivement que l’Assemblée nationale la reprenne et la complète, sous l’impulsion du président de la commission des Finances, Gilles Carrez, qui s’est emparé de la question.

Dans ces conditions, nous avons du temps pour ciseler les maquettes financières, ce d’autant plus que dans la forme actuelle la MGP ne vote pas de taux de fiscalité directe.

Et ne s’impose-t-il pas eu égard au temps qu'il faut pour élaborer et mettre en musique les territoires ?

Voici trois ans que nous savons, en petite couronne, qu’il nous faudra constituer des intercommunalités plus grandes. Nous avons eu le temps d’y réfléchir. Les cartes diffusées par le préfet de région offrent finalement peu de différences, hormis un choix de base sur la taille des territoires : autour de 300/400 000, ou plutôt 800/1 000 000 habitants. C’est un choix certes important, mais qui dépend de la conception que l’on a du territoire : soit une mutualisation, une mise en commun des équipements et des politiques de proximité, soit une déclinaison de la métropole en 7 ou 8 circonscriptions. Aujourd’hui, c’est naturellement la première conception qui doit primer, parce qu’elle permet de continuer à assurer un service public de qualité aux habitants, et qu’elle s’apparente à une construction intercommunale classique que nous connaissons bien. Et rien n’empêche d’évoluer dans quelques années sur ce point.

Voir les commentaires

Le renouveau de l’UDI Vaujours

17 Juin 2015, 13:19pm

Publié par Dominique Bailly

Le renouveau de l’UDI Vaujours

Le mardi 16 juin au soir, une première réunion de l'UDI Vaujours était organisée à la Maison du Temps Libre, une réunion que j’ai eu l’honneur et le plaisir de présider. Pour l’occasion, j’avais à mes côtés, Guy NIOCHAU, notre délégué local, ainsi que Nathalie SOUTINHO, Conseillère municipale de l’opposition à Tremblay.

De nombreux militants et sympathisants de l'UDI sont venus, ainsi que des habitants intéressés par notre démarche et venant pour la première fois au-devant de l'UDI.

Après avoir rappelé mon parcours personnel et politique, qui a fait et qui fait de moi le Maire de Vaujours depuis 2008, je me suis attardé sur ce qui entretient la dynamique de l’équipe municipale que je dirige.

Ainsi, mes collègues élus apprécient de servir l’intérêt général au bénéfice des Valjoviens, au-delà des services qu’ils peuvent rendre à titre individuel à la société, via l’exercice de leur profession par exemple. J’ai également cité la recherche commune d’une gestion maîtrisée et responsable de notre ville. Maîtrisée parce que nous voulons faire de Vaujours une ville où il fait bon vivre sans faire un usage excessif des finances publiques et responsable, parce que nous tenons régulièrement nos concitoyens informés de la mise en œuvre de notre programme électoral.

Les personnes présentes n’ont pas manqué de poser des questions portant sur la ville et sur le canton, des questions auxquelles j’ai bien évidemment répondu avec précision.

Ce rendez-vous a également été l'occasion de faire connaissance entre Valjoviens qui s'investissent ou souhaitent s'investir pour leur commune.

Ces différentes volontés ne demandent qu’à être fédérées à travers l’UDI et ses valeurs humanistes et à travers l’objectif de toujours mieux gérer la ville de Vaujours, au bénéfice de ses habitants.

Le renouveau de l’UDI Vaujours

Voir les commentaires

Inauguration de la Crèche Anis et Corail

15 Juin 2015, 13:48pm

Publié par Dominique Bailly

Inauguration de la Crèche Anis et Corail

Le jeudi 11 juin après-midi, j’ai pris part à l’inauguration de la crèche Anis et Corail de la société Babilou, au sein du Centre commercial du Vert Pays (198 rue de Meaux). Il s’agit de la dernière des crèches ouvertes sur Vaujours, avec une structure offrant 30 places au total, dont 20 places réservées par la ville, pour les petites Valjoviennes et petits Valjoviens.

De nos jours, les communes se retrouvent bien souvent en première ligne, lorsqu’il s’agit d’apporter une réponse concrète aux attentes des parents, dès que se pose à eux le problème de la garde de leurs enfants n’ayant pas atteint l’âge d’être scolarisés.

Il y a là une mission d’intérêt général pour la commune et une question essentielle à plus d’un titre puisque, de la qualité de la réponse apportée à ce besoin dépend en partie la bonne marche de la vie de famille des couples ayant au moins un enfant en bas âge, sans oublier bien évidemment les familles monoparentales.

Ce jeudi, j’étais donc particulièrement heureux d’inaugurer cette structure multi-accueil, notamment en présence de mon Adjointe en charge de la vie scolaire et de la petite enfance, qui a pris une large part à la réussite de ce projet.

C’est l’une des nombreuses matérialisations des engagements que nous avons pris vis-à-vis des Valjoviens, dans le cadre du principe majeur qui est au cœur des préoccupations de notre équipe municipale : offrir un cadre de vie agréable, pour que nos concitoyens soient avant tout les habitants d’une commune dans laquelle il fait bon vivre.

Et s’agissant de la petite enfance et comme dans bien d’autres domaines, nous maintenons le cap !

Inauguration de la Crèche Anis et Corail

Voir les commentaires

Elections régionales 2015 : convention territoriale autour de Chantal JOUANNO

11 Juin 2015, 10:18am

Publié par Dominique Bailly

Elections régionales 2015 : convention territoriale autour de Chantal JOUANNO

Ce mercredi 10 juin, j’ai participé à une Convention territoriale organisée à Drancy, autour de Chantal Jouanno, candidate à la présidence de la Région Ile-de-France, ainsi que Jean-Christophe Lagarde, Député-Maire de Drancy et Président de l’UDI.

Le principe de ces conventions est d’inviter le public – venu nombreux – à s’exprimer, qu’il s’agisse d’élus, d’associatifs ou d’habitants. Il est en effet nécessaire que toutes et tous, nous puissions prendre la parole, témoigner, proposer et échanger alors que nous nous dirigeons vers les prochaines élections régionales.

Je suis moi-même longuement intervenu sur la question de la sécurité qui est un droit tout en étant l’affaire de tous. Pour améliorer les conditions dans lesquelles la tranquillité publique peut être assurée, Chantal Jouanno s’est attardée sur des propositions que j’ai formulées, telles que la création de centres de formation dédiés aux agents de police municipale.

De nombreux autres sujets ont été abordés également, parmi lesquels :

- favoriser le développement économique et tout particulièrement en Seine-Saint-Denis ;

- financer des maisons de santé pour lutter contre les déserts médicaux ;

- lutter contre les inégalités territoriales et sociales ;

- améliorer l’équipement de nos lycées, etc…

Si vous n’avez pas participé à cette convention organisée à Drancy, vous pouvez toujours faire part de vos propositions sur jouannoIDF2015.fr pour que la dynamique de cette campagne demeure la plus constructive possible.

Une contribution nécessaire de votre part, pour aider à construire l’Ile-de-France de demain.

Elections régionales 2015 : convention territoriale autour de Chantal JOUANNO

Voir les commentaires

Les Noces de Diamant, d’Orchidée et d’Or à Vaujours

9 Juin 2015, 14:21pm

Publié par Dominique Bailly

Les Noces de Diamant, d’Orchidée et d’Or à Vaujours

Ce samedi 6 juin, j’ai célébré en Mairie les Noces de Diamant, d’Orchidée et d’Or de couples de Valjoviens qui ont souhaité renouveler leurs vœux à l’occasion de l’anniversaire de leurs 60, 55 et 50 ans de mariage.

Il est traditionnel de fêter certains anniversaires de mariage, notamment les noces d’or et les noces de diamant, et je tiens à ce que la ville de Vaujours propose à ses habitants la possibilité d’organiser ce moment en toute convivialité.

En effet, il me semble nécessaire que notre commune prenne en compte cette démarche volontaire que des époux entreprennent, en y associant leur famille.

Ces vœux officieux ne sont que symboliques, mais il convient de retenir qu’ils mettent en présence le Maire, les époux et leur famille, des vœux qui n’en sont donc que plus rassembleurs, alors même que rassembler devient une vraie nécessité de nos jours.

Les Noces de Diamant, d’Orchidée et d’Or à Vaujours
Les Noces de Diamant, d’Orchidée et d’Or à Vaujours
Les Noces de Diamant, d’Orchidée et d’Or à Vaujours

Voir les commentaires

Les traditionnels Repas de quartier à Vaujours

3 Juin 2015, 17:15pm

Publié par Dominique Bailly

Les traditionnels Repas de quartier à Vaujours

Depuis plusieurs années, mon équipe municipale et moi-même veillons à ce que les Repas de quartier aient lieu dans de nombreuses rues de Vaujours, afin que les habitants se réunissent entre voisins, sur un mode convivial et festif.

Ce samedi 30 mai en soirée et comme chaque année, beaucoup de Valjoviens avaient décidé de consacrer leur rue à l’organisation d’une fête d’un soir, avec l’appui des services municipaux : la rue Montesquieu, la rue de la Tournelle, la rue de Meaux, le chemin de Villepinte, l’allée Jean Jaurès, l’allée des Sablons, l’impasse Montauban, la rue Victor Hugo, etc…

Les habitants ont vu passer, de rue en rue, une troupe de musiciens programmée par la municipalité tandis qu’avec mon Premier adjoint, nous avons pris le temps d’aller à la rencontre des Valjoviens et d’échanger avec eux.

Au total, 18 rues se sont mobilisées et par exemple, près de 60 personnes s’étaient installées pour l’occasion dans la rue Victor Hugo !

S’il fallait se convaincre que notre Ville est particulièrement dynamique, il nous suffirait de comptabiliser l’ensemble des participants de cette soirée de Repas de quartier !

Les traditionnels Repas de quartier à Vaujours
Les traditionnels Repas de quartier à Vaujours

Voir les commentaires

Visite des installations et de l’usine Placoplatre de Vaujours

31 Mai 2015, 17:49pm

Publié par Dominique Bailly

Visite des installations et de l’usine Placoplatre de Vaujours

Ce samedi 30 mai, à l’invitation de la société Placoplatre, j’ai visité les installations et l’usine Placoplatre situées à Vaujours. J’étais accompagné de mon Premier adjoint et de collègues élus du Conseil municipal.

Tout d’abord, nous sommes allés découvrir la carrière de Le Pin-Villeparisis et les moyens mis en œuvre pour en extraire le gypse qui alimente l’usine longeant à Vaujours la rue de Meaux.

Ensuite, nous avons pu constater que les sites de la carrière qui ne sont plus exploités font l’objet d’une réhabilitation toute naturelle. Ainsi, nous avons cheminé à travers une nature riche et verdoyante, issue d’une revégétalisation des plus soignées (près de 250 ha réaménagés à ce jour).

En troisième lieu, la visite de l’usine a été l’occasion de voir expliquées les différentes phases de transformation du gypse et de production du plâtre et de ses nombreux produits dérivés destinés à l’isolation de tous les types d’habitat.

Au terme de cette demi-journée, je suis notamment satisfait d’avoir vu les efforts consentis par la société Placoplatre pour minimiser l’impact environnemental de cette exploitation (poussière, bruit, …).

Au-delà de cette invitation des élus à suivre une telle visite, les Valjoviens pouvaient également parcourir ces installations et s’informer par eux-mêmes. Il est en effet particulièrement important de connaître les tenants et aboutissants du 1er site industriel de Seine-Saint-Denis dont dépendent environ 400 emplois directs et 3 000 emplois indirects.

Visite des installations et de l’usine Placoplatre de Vaujours
Visite des installations et de l’usine Placoplatre de Vaujours

Voir les commentaires

Débat thématique MON GRAND PARIS : « Je participe au projet métropolitain »

29 Mai 2015, 11:06am

Publié par Dominique Bailly

Débat thématique MON GRAND PARIS : « Je participe au projet métropolitain »

Ce jeudi 28 mai, j'ai participé à un débat thématique organisé à Montfermeil par le Syndicat Paris Métropole et les villes de Vaujours, Montfermeil et Clichy-sous-Bois.

Il s’agissait de réunir principalement des habitants – venus nombreux – pour débattre du projet de la Métropole du Grand Paris et contribuer à ce que ce projet prenne en compte leurs besoins, ainsi que les contraintes de leur quotidien.

J’estime qu’il est important qu’un tel débat ait lieu et d’ailleurs, d’autres réunions publiques de ce type sont d’ores-et-déjà programmées dans toute l’Ile-de-France.

Etant donné les relations que les instances du département de Seine-Saint-Denis entretiennent avec la commune de Vaujours, je me dis souvent que nous souffrons d’être en lisière du département et que l’on nous considère comme appartenant à la Seine-et-Marne ! En effet, jusqu’aux dernières élections départementales et malgré tous nos efforts pour nous faire entendre, le Conseil général sortant nous accordait très peu d’attention.

Dans ces conditions, alors que la Métropole du Grand Paris doit naître à la date du 1er janvier 2016, il est nécessaire que les Valjoviens s’emparent des questions que le projet soulève, pour ne pas se retrouver isolés en janvier prochain.

D’ailleurs, le thème choisi ce jeudi était tout sauf anodin : « la Métropole et les habitants » et je suis satisfait que les personnes présentes aient pu débattre des sujets suivants :

* le cadre de vie, la qualité de vie ;

* la réalisation de logements pour tous et à quelles conditions ;

* la transition énergétique ;

* la culture, les paysages, les loisirs ;

* la solidarité, la mixité sociale.

Les quelque 200 personnes présentes ont volontiers fait part de leurs remarques, s’agissant de ces thèmes, et en ont débattu de manière constructive, conscientes que le projet métropolitain ne peut pas naître de la seule collaboration d’élus et d’experts.

Les habitants doivent être des acteurs de ce projet et non de simples observateurs.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>