Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Dominique BAILLY

Avant de se préoccuper de sa candidature...

27 Septembre 2016, 11:31am

Publié par BAILLY Dominique

Voir les commentaires

Dès l'été 2017 ,grâce au contre choc fiscal...

27 Septembre 2016, 11:30am

Publié par BAILLY Dominique

Voir les commentaires

Un million de chômeurs de plus depuis l'élection...

27 Septembre 2016, 11:27am

Publié par BAILLY Dominique

Voir les commentaires

Voies sur berges: Pécresse voudrait le Grand Paris dans son comité d'évaluation

26 Septembre 2016, 17:23pm

Publié par BAILLYDominique

Valérie Pécresse veut rallier le Grand Paris à son comité d'évaluation de la fermeture des voies sur berges parisiennes

© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a invité le président de la Métropole du Grand Paris (MGP), Patrick Ollier, à rassembler au...

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a invité le président de la Métropole du Grand Paris (MGP), Patrick Ollier, à rassembler au sein du comité d'évaluation, qu'elle a mis en place, leurs deux organismes destinés à étudier les conséquences de la fermeture des voies sur berges parisiennes.

Mme Pécresse a installé le 12 septembre un comité régional d'évaluation de la fermeture des voies sur berges parisiennes et a nommé à sa tête Pierre Carli, médecin chef du Samu de Paris et président du conseil national de l'urgence hospitalière.

Ce "comité d'experts indépendant" est chargé d'analyser "les conséquences de la fermeture des voies sur berges rive droite sur la pollution de l'air, le trafic routier, les temps de déplacement et d'embouteillages, le bruit et au final la santé publique".

Dans un courrier adressé vendredi à M. Ollier, elle prend note de l'annonce de ce dernier de vouloir "mettre en place un observatoire métropolitain, suite à la décision de la ville de Paris de fermer les voies sur berge rive droite".

Mais "dans un triple souci de rationalisation, d'efficacité et d'impartialité", écrit Mme Pécresse, "il me semble souhaitable d'éviter de multiplier les comités et instances de suivi. Je considère qu'il est de notre devoir commun d'harmoniser les initiatives".

La cheffe de l'exécutif régional propose à M. Ollier "de nous rassembler dans une seule et même démarche globale, autour du comité régional présidé par le professeur Carli, dont les travaux d'expertise et d'audition des parties prenantes ont largement débuté".

Le comité régional d'évaluation doit rendre un premier rapport à la mi-octobre et poursuivre ses travaux sur une période d'un an, afin d'intégrer les pics de pollution du printemps. Il remettra des comptes rendus trimestriels.

Mme Pécresse n'a jamais caché qu'elle juge la Métropole du Grand Paris, créée le 1er janvier, redondante avec la Région IDF. Elle avait même demandé en avril "le transfert des compétences de la Métropole du Grand Paris à la Région".

Voir les commentaires

Face aux inquiétudes des élus, du département et de la région, l'Etat, propriétaire du terrain, promet d'en financer le nettoyage.

26 Septembre 2016, 10:02am

Publié par BAILLYDominique

C'est une épineuse question,déterminante pour l'avenir du parc de la Poudrerie* : qui va payer la dépollution du site, où se sont entassés pendant cent ans poudres et munitions ? Et qui paiera pour sécuriser des bâtiments dont une partie tombe en ruines ? Pour la première fois, l'Etat, qui veut céder cet espace forestier, annonce qu'il va mettre la main à la poche. « Nous nous engageons à dépolluer le sol », indique un conseiller de la ministre du Développement durable Ségolène Royal.

Une promesse que réclament depuis des mois le département et la région, liés à l'Etat par une convention de gestion qui expire le 31 décembre. Le conseil régional, qui contribuait à l'entretien du site, menaçait même de ne plus payer sa part si l'Etat n'assumait pas ses responsabilités.

Sans solution d'ici fin décembre, le parc de 137 ha, qui accueille pourtant un million de visiteurs par an, pourrait fermer ses portes. En septembre, nombreux sont les élus à avoir écrit à Ségolène Royal pour l'alerter sur le sujet. Les premiers sont Stéphane Troussel, président PS du conseil départemental, et les députés PS Pascal Popelin et Front de gauche, François Asensi. Ils reprochent à l'Etat et la région « une position d'attente insupportable ». Et se disent convaincus que « l'Etat comme la région ne souhaiteront pas prendre la responsabilité, devant les habitants, de la fermeture du parc ».

les villes n'envisagent pas sa fermeture

« Il faut se réunir autour d'une table et agir vite, tonne Stéphane Troussel. Je suis prêt à reconduire ma subvention d'entretien de 450 000 €, sans demander d'engagement ferme de l'Etat. En revanche, j'attends que la région fasse de même puisqu'elle participait elle aussi, à hauteur de 450 000 €. »

La deuxième salve a été envoyée la semaine dernière, sous la forme d'une lettre signée par Pierre-Yves Martin, maire (LR) de Livry-Gargan, Stéphane Gatignon, maire (UDE) de Sevran, Martine Valleton, maire (LR) de Villepinte et Dominique Bailly, maire (LR) de Vaujours, le parc de 140 ha se situant sur les quatre communes. « Nous attendons de l'Etat et de la région des engagements concrets, souligne Pierre-Yves Martin. On ne peut envisager une seconde la fermeture de ce parc. Quitte à ce que nous contribuions financièrement. »

La région, elle, va poser ses conditions cette semaine. « Si la ministre s'engage à dépolluer le site et sécuriser le bâti, nous participerons, dans un montant qui reste à définir, souligne-t-on au cabinet de Valérie Pécresse. Dans le cas contraire, nous ne paierons rien. »

L'Etat affirme avoir entendu les élus. Il s'apprête à céder le parc à une collectivité, probablement le département. Et promet de financer le nettoyage des sols : « Quatre parcelles ont été diagnostiquées polluées, elles seront recouvertes, indique un conseiller de Ségolène Royal. Quant à la sécurisation des bâtiments, une étude des coûts a été demandée. » Une fois les conclusions connues, le préfet de région doit réunir les élus dans les semaines qui viennent.

* À cheval sur les communes de Sevran, Vaujours, Livry-Gargan et Villepinte.

Le Parisien

Voir les commentaires

Pour la sécurité des Français

23 Septembre 2016, 10:51am

Publié par BAILLY Dominique

Voir les commentaires

Je ne pense pas que supprimer la prime pour les...

22 Septembre 2016, 13:35pm

Publié par BAILLY Dominique

Voir les commentaires

Ils nous disent que leurs priorités et...

22 Septembre 2016, 13:34pm

Publié par BAILLY Dominique

Voir les commentaires

Ce gouvernement toujours aussi cohérent avec...

22 Septembre 2016, 13:34pm

Publié par BAILLY Dominique

Voir les commentaires

Mes pensées accompagnent les proches de Dimitri...

22 Septembre 2016, 11:15am

Publié par BAILLY Dominique

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>